Montreal ACORN leaders demand “Internet for All” from Videotron / Les membres Montréal ACORN réclament « Internet pour tous » de la part de Videotron

Montreal ACORN

Posted May 16, 2018

Montreal ACORN leaders Michel Jobin, Gail Goodfellow, and Zara Bakay were today received by senior figures at Quebecor Media, the parent company of internet provider Videotron. The objective of the meeting was to discuss ACORN Canada’s ongoing participation in the Internet for All campaign and ways in which the digital divide directly affects low-income residents in Montreal.

Videotron, unlike Rogers in Ontario and Telus in British Columbia, is yet to announce a product to assist low-income residents in accessing the internet, despite the digital divide being a serious challenge in Quebec. A 2014 survey conducted by research and innovation centre CEFRIO found that 58% of Quebecers earning less than $20,000 a year lack access to a basic internet connection at home.

Executives present at the meeting, including SVP of corporate and institutional affairs, Serge Sasseville, and VP of regulatory affairs, Dennis Béland, suggested that the company is currently working on a number of different options to help low and moderate income families and individuals. With an announcement from the CRTC regarding new regulations expected over the next couple of days, time will tell to what extend Videotron is prepared to act of its own volition and listen to low-income Canadians at a time when the internet is officially viewed as a basic service.

***

Trois leaders Montréal ACORN, Michel Jobin, Gail Goodfellow, et Zara Bakay, ont aujourd’hui été reçu par des cadres supérieurs de Québecor, propriétaire du fournisseur internet Videotron. L’objectif de la réunion a été de discuter de la participation active de ACORN Canada dans la campagne fédérale « Internet pour tous », et la manière dont le fossé numérique a un effet direct sur les montréalais(es).

Videotron, contrairement à Rogers en Ontario et Telus en Colombie-Britannique, n’a pas encore annoncé d’offre à destination des personnes à faible et moyen revenu, malgré le fait que le fossé numérique pose un problème sérieux aux Québécois(es). Un sondage réalisé en 2014 par le centre de recherche et d’innovation CEFRIO a conclu que 58% des ménages québécois percevant des revenus inférieurs à 20.000$ vivent sans accès internet de base à domicile.

Serge Sasseville, Vice-président principal, Affaires corporatives et institutionnelles, et Dennis Béland, Vice-président, Affaires réglementaires, Télécommunications, parmi ceux présents à la réunion, ont suggéré que Québécor réfléchit actuellement à plusieurs possibilités pour aider les personnes à faible revenu à se connecter. Avec une annonce prévue par la CRTC dans les jours à venir, il reste à voir si Vidéotron proposera une offre de sa propre volonté plutôt qu’elle soit imposée par le gouvernement fédéral.